Blanche neige
Version courte - Dessins I. Beaussant

Blanche neige

Lire

Écouter

Voir


Traduire
4
4

Enlever

LIRE

Temps de lecture : 7 minutes

D’après les frères Grimm. Illustrations à l’aquarelle d’Isabelle Beaussant – de Pas.

Il était une fois le roi et la reine d’un beau pays qui vivaient dans un grand château.

Un jour, ils eurent une fille qu’ils appelèrent Blanche-Neige, car sa peau était blanche comme la neige.

Mais peu de temps après la reine mourut, et le roi se remaria avec une femme très belle, mais très orgueilleuse et méchante.

Elle possédait un miroir magique à qui elle demandait:
– Miroir, petit miroir, quelle est la plus belle du pays?

Et le miroir répondait toujours:

– Majesté, vous êtes la plus belle!

Et il lui disait toujours la même chose car c’était vrai.

 

Mais des années plus tard, alors que Blanche Neige devenait une jeune femme, elle lui demanda comme toujours:

– Miroir, petit miroir, quelle est la plus belle du pays?

Le miroir lui répondit:

– C’est Blanche Neige la plus belle!

Et c’était bien vrai. Blanche Neige était devenue une magnifique femme, tout en cultivant une simplicité admirable. Elle passait de longues heures dans la nature, amie des fleurs et des animaux.

 

En réalisant cela au travers de son miroir, la reine entra dans une colère sans mesure et demanda à un chasseur d’emmener Blanche Neige dans la forêt et de ne revenir qu’après l’avoir tué et de lui ramener son coeur.

Le chasseur fut pris de pitié et ne fut pas capable de tuer la jeune fille. Il lui dit de courir le plus loin possible et tua un vieux sanglier pour faire croire à la reine qu’il ramenait le coeur de Blanche Neige.

Celle-ci avait suivit son conseil et avait couru pendant des heures et des heures à travers la forêt profonde.

Elle s’arrêta en voyant une petite maison dans une clairière et frappa à la porte. Ne recevant pas de réponse, elle poussa la porte et entra.

Elle vit sept petites chaises autour de la table et s’assit sur la première.

Puis elle vit sept assiettes déjà préparées et goûta une cuillère de chacune d’elles car elle avait très faim.

Puis elle but dans un des sept verres car elle avait très soif.

Et comme elle était très fatiguée elle s’écroula de tout son long sur les sept petits lits et s’endormit.

La nuit venue, les maîtres de la cabane arrivèrent ; c’étaient des nains qui cherchaient de l’or dans les montagnes. Ils allumèrent leurs petites lampes, et quand le logis fut éclairé, ils virent bientôt que quelqu’un était passé par là, car tout n’était plus dans le même ordre où ils l’avaient laissé.

Le premier dit :

« Qui s’est assis sur ma chaise ? »

Le second :

« Qui a mangé dans mon assiette ? »

Le troisième :

« Qui a pris de mon pain ? »

Le quatrième :

« Qui a touché à mes légumes ? »

Le cinquième :

« Qui a piqué avec ma fourchette ? »

Le sixième :

« Qui a coupé avec mon couteau ? »

Et le septième :

« Qui a bu dans mon gobelet ? »

Puis le premier se retourna et il vit que son lit était défait.

« Qui s’est couché dans mon lit ? » dit-il.

Et les autres accoururent et dire :

« Dans le mien aussi, il y a eu quelqu’un. »

Alors ils aperçurent Blanche-Neige qui était couchée en travers des sept petits lits et qui dormait. Ils poussèrent des cris d’étonnement ; et chacun alla chercher sa lampe pour mieux contempler Blanche-Neige.

« Ah ! mon Dieu, ah ! mon Dieu, répétaient les nains, que cette jeune fille est belle ! »

Après s’être remis de leurs émotions, et qu’ils eurent écouté l’histoire de Blanche Neige, les nains lui proposèrent de rester chez eux à l’abri tant qu’elle le voudrait.

Le lendemain ils partirent travailler dans la montagne en lui recommandant de n’ouvrir à personne.

Ils vécurent ainsi quelques jours heureux. Blanche Neige prenait soin de la maison et préparait des plats délicieux faisant la joie de ses hôtes.

Pendant ce temps, la méchante reine interrogea à nouveau son miroir :

– Miroir, petit miroir, quelle est la plus belle du pays?

Le miroir lui répondit:

– C’est Blanche Neige la plus belle!

Elle en perdit le souffle :

– Comment ? Blanche Neige n’est pas morte ?

– Non, dit le miroir, elle habite chez les nains de la montagne.

Elle se rendit compte que le chasseur l’avait trompé et entra dans une colère folle. Elle mis rapidement au point une ruse de sorcière, car c’est bien ce qu’elle était. Elle se déguisa en vieille femme, pris un panier de pommes, et alla cueillir des herbes venimeuses dans la forêt. Elle enduit une des pommes avec son mélange assassin et repartit.

Elle se dirigea vers la cabane des nains.

Lorsqu’elle arriva, Blanche Neige était seule car les nains étaient partis travailler dans la montagne.

– Qui est-ce ? Demanda Blanche Neige lorsqu’elle frappa à la porte.

– Une marchande de pommes, ouvre-moi la porte, mon enfant.

 

– Je ne peux pas ma bonne Dame. Les nains me l’ont interdit. Dit Blanche Neige

– Regarde mes belles pommes, dit la sorcière en montrant une belle pomme rouge par la fenêtre. Elles sont délicieuses. Goûtes-en une. Je te l’offre.

Et pour appuyer son geste elle croqua une des pommes qui n’étaient pas empoisonnée.

Blanche Neige se laissa convaincre et goûta la pomme que la femme lui offrait. À peine avait-elle croqué un morceau, qu’elle tomba inanimée sur le sol.

La reine s’enfuit en ricanant de folie. Elle se perdit dans la montagne et tomba dans un précipice. On entendit plus jamais parler d’elle.

 

Lorsque les nains arrivèrent à la maison après leur travail, ils découvrir Blanche Neige effondrée et crurent qu’elle était morte car elle ne respirait plus.

Ils pleurèrent longtemps et finalement décidèrent de mettre son corps sous une cloche de verre qu’il construisirent pour pouvoir continuer à l’admirer.

Elle restait toujours aussi belle jour après jour et ils se relevaient autour d’elle pour la veiller.

 

Quelques jours plus tard un Prince aperçut la scène et s’approchant par curiosité, il tomba immédiatement amoureux fou de la beauté de Blanche Neige.

Il demanda au nain la permission de retirer la cloche et s’approchant de la jeune femme il lui murmura un secret à l’oreille.

 

Quelques secondes plus tard, Blanche Neige ouvrait les yeux en souriant à son Prince miraculeux.

Puis il partirent tous les deux avec les nains pour demander la main de la jeune femme au Roi son père et célébrer un beau mariage.

 

30 Mai 2021

FIN

AJOUTER AUX FAVORIS

Vous avez aimé ce conte? Ajoutez-le à vos favoris et donnez-lui un like en cliquant le coeur:

Tout savoir sur les Contes de Fées

Avec les clés de lecture

 

Lisez notre page expliquant l’utilité des Contes de Fées, au niveau intellectuel, émotionnels et des valeurs morales.

Comprendre ce que représente chaque archétype de personnage, bon ou mauvais. L’importance des objets, de la magie, des animaux, etc.

DEVENIR MEMBRE

AJOUTER À MES FAVORIS

NOUVEAUX CONTES ET FONCTIONNALITÉS INCLUES À VENIR

ENLEVER LA PUB

(ACCÈS SANS PUB OFFERT POUR LES 100 PREMIERS INSCRITS – APRÈS 1,99€)

D’AUTRES CONTES QUI POURRAIENT VOUS PLAIRE: