Les Contes de Fées

Clés de lectures et d’explications pour les parents et éducateurs

Qu’est-ce qu’un conte de fée?

Le conte de fées, appelé aussi Conte fantastique ou conte merveilleux, raconte une aventure ou une situation dans laquelle le héros est récompensé pour sa vertu et atteint ainsi le bonheur, après avoir réalisé une action qui paraissait insurmontable, ou avoir fait face aux obstacles avec un sens aigu de l’honnêteté et de la justice.

Dans la plupart des cas, il peut compter sur l’aide d’un autre personnage bienfaisant (La marraine de la Belle au Bois Dormant), qui lui remet un objet, le dote d’une qualité extraordinaire (S’endormir et survivre cent ans), ou simplement lui donne un conseil judicieux qui l’aide à obtenir un succès bien mérité et à accomplir son destin (La maman des trois petis cochons).

Cette tâche ou attitude du héros représente le processus de la vie. Le conte de fées explique de manière symbolique le processus d’évolution et d’apprentissage que doit réaliser un être humain pour donner sens à sa vie et se développer comme individu parmi les autres (La générosité de Natasha dans Baba Yaga).

Il existe aussi des contes dont l’objectif est justement de montrer le contraire, ce qu’il ne faut pas faire: le manque de capacités d’adaptation, d’effort et de vertu. Dans ces cas-là, il n’y aura probablement pas de récompense, ni bonheur et la vie sera morose et dénuée de sens (Les 2 plus jeunes des trois petits cochons se font manger dans la vraie histoire à cause de leur paresse).

L’enseignement des Contes de fées

Intellectuel

Les contes aident au développement du langage, l’amour pour la littérature et le goût pour la lecture.

Émotionnel

Les histoires de héros fantastiques aide l’enfant à surmonter sa position d’infériorité vis à vis des adultes en s’identifiant au personnage et en imaginant siennes ses qualités.

La lecture peut également aider à mettre des mots sur les émotions ressentis par le héros et donc par l’enfant dans les situations difficiles et ainsi les exprimer au lieu de les ruminer et de se frustrer.

Valeurs et morale

Les contes de fées présentent souvent une opposition exagérée entre le bien et le mal pour bien montrer quelles sont les valeurs qu’il faut cultiver pour être heureux dans une société basée sur la cohabitation pacifique et le respect des différences.

Les “méchants” sont très méchants et laids à l’image de leurs sentiments, et ils termineront forcément mal, alors que les “gentils” qui cultivent de belles valeurs finiront toujours par s’en sortir.

Le héros ne tue ou punit jamais lui-même le méchant sauf si c’est en légitime défense.

Il peut parfois y avoir dans certains contes un personnage un peu moins trivial qui simule de mauvaises intentions dans le but de mettre le héros à l’épreuve ou bien parce qu’il a été ensorcelé.

Des contes à lire ou à conter

Les contes peuvent être utilisés de deux manières différentes selon le moment, les circonstances, l’âge et les préférences de l’enfant: Lus (ou écoutés sur ce site) ou racontés en inventant son propre texte et parfois même en détournant l’histoire au fil du récit. On peut aussi alterner entre la version originale et la version inventée du même conte.

L’improvisation permettra de s’attarder plus sur un passage du conte ou d’entrer pleinement dans les personnages en mimant et en faisant des voix encore plus amusantes. Éventuellement faire passer un nouvel enseignement à l’enfant.

Classification des Contes de fées

Catégoriser les contes aide l’adulte à choisir quelle type d’histoire ou d’enseignement il veut faire passer.

Dans une démarche d’enseignement, on peut distinguer les Catégories suivantes:

  • L’aide (don ou objet) reçu par le héros
  • Le voyage d’exploration / d’initiation
  • L’attitude (bonne ou mauvaise) face à la vie
  • Le passage du temps (Naissance / mort / émancipation / relation intergénérationnelles)

Plus simplement, nous appliquerons aussi aux contes de fées de ce site une classification utilitaire pour faciliter le choix au conteur ou à l’auditeur:

  • Temps de lecture ou d’écoute
  • Âge recommandé
  • État d’humeur souhaité (énergique / drôle / calme)
  • Émotions principales
  • Valeurs

Les personnages

Les personnages des contes de fées, qu’ils soient humains ou personnifiés (animaux, objets, éléments de la nature), représentent des types de caractères déterminés par leurs comportements ou leur place dans la société.

Voici une liste non exhaustive des personnages rencontrés dans les contes:

  • L’honnête pauvre
  • Le serviteur fidèle
  • Le jeune homme /La jeune femme intelligent-e
  • Frères et soeurs
  • Monstres et géants
  • La sorcière maléfique
  • La femme orgueilleuse
  • La marâtre
  • Fées
  • L’homme cruel
  • Nains, lutins, et autres petits êtres
  • Animaux
  • Plantes et objets

La magie

Sans magie pas de contes de fées évidemment. C’est leur attrait principal. La magie qui fait que tout est possible, qui donne pleine liberté à l’imagination, qui apporte le pouvoir de transformation des choses, des personnes et des situations.

La magie fait partie des dons ou objets reçues par le héros (Le mouchoir dans Baba Yaga) et aussi par les méchants (Le miroir dans Blanche Neige).

Le rôle de la méchanceté

Il ne faut pas craindre la méchanceté incarnée dans les contes de fées. Bien que la cruauté physique de certains personnages puisse paraître gratuite, elle est nécessaire pour faire bien comprendre aux enfants la bonté du héros et faire apparaître toutes ses qualités et valeurs.

De plus, les enfants savent bien reconnaître que les méchants du conte de fées sont “pour de faux” et que le héros aura toujours un moyen de s’en sortir.

Enfin, la plupart des contes ne s’attardent pas sur les détails des cruautés commises par les méchants.

D’où viennent les contes de fées?

Les contes de fées viennent pour la plupart de la tradition orale et beaucoup sont très anciens.

Ils ont été retranscrits à l’écrit par des collecteurs tels que les Frères Grimm (XIXème siècle – Allemagne), Charles Perrault (XVIIème siècle – France), Alexandre Afanasiev (XIXème siècle – Russie).

Certains contes ont été écrits de toute pièce par leur auteurs tel que ceux de Hans Christian Andersen (XIXème siècle – Danemark).

Source: Résumé et traduction de la préface d’Isabel Morueco pour le livre Cuentos para leer y contar, Anaya.

Redécouvrez mainenant les Contes de Fées par thèmes et catégories