Nous sommes déjà plus de 100 membres! L'abonnement aux options deviendra bientôt payant. Inscrivez-vous vite ou partagez à vos contacts!

Pinocchio

Version courte CDF
Bruitages & Musiques
Enregistrer mes contes
Ajouter à mes favoris
Téléchargez

Translate words
 

LIRE

Conte pour petits et grands à partir de 7 ans.

Temps de lecture : 9 minutes

Il était une fois un vieux menuisier qui s’appelait Gepetto.  Il vivait et travaillait seul dans son atelier. Toutes les nuits il sculptait une marionnette de bois. Il avait mis tant d’efforts dans ce travail que le résultat était vraiment extraordinaire. Il ne manquait aucun détail : Les jambes, les bras, le corps et un joli petit nez pointu. Ce pantin était magnifique.

– Tu es prêt. Mais je devrais te donner un nom… Je sais ! Puisque tu es taillé en bois de pin, je t’appellerai Pinocchio. – dit le vieux charpentier. Dommage que tu ne sois qu’un pantin et que tu ne puisses pas être mon fils, j’aimerais tant que tu sois un vrai petit garçon.

Cette nuit là, une fée, la Fée Bleue, entendit le vœu du vieil homme et décida de le réaliser. Pendant que Gepetto dormait, elle apparut dans l’atelier avec sa baguette magique, se dirigea vers le pantin et lui dit :

– Réveille-toi Pinocchio. Maintenant, tu peux parler et bouger comme tout le monde. Mais tu devras être très bon et obéissant si tu veux devenir un jour un vrai petit garçon.

Et ayant dit cela, la fée disparut.

Pinocchio commença à explorer l’atelier et derrière d’autres jouets inachevés, il découvrit un grillon qu’on nomme aussi criquet.

– Salut, qui es-tu? Demanda-t-il. Moi, je m’appelle Pinocchio. Tu peux venir jouer avec moi si tu veux.

Le criquet avait un peu peur, mais il finit par s’approcher. Ils devinrent rapidement amis et commencèrent à jouer et à rire. Finalement ils firent un tel vacarme qu’ils réveillèrent Gepetto.

Quand il vit que son rêve était devenu réalité et que Pinocchio était devenu vivant, le vieil homme le serra dans ses bras de toutes ses forces et se mit à rire.

– Quel joie de te voir vivant Pinocchio ! Je ferai de toi un enfant bon et studieux. Dès demain, tu iras à l »école comme tous les enfants. Attends-moi ici, je vais t’acheter un livre.

Le vieil homme quitta la maison et revint très tard. Comme il était très pauvre, il avait dû vendre son manteau pour acheter un livre de classe au petit pantin. Mais il s’en moquait car il voulait le meilleur pour celui qui considérait désormais comme son fils.

Le lendemain, Pinocchio se rendait pour la première fois à l’école, lorsqu’il tomba sur un garçon que tout le monde appelait Asperge parce qu’il était très maigre.

Celui-ci dit à Pinocchio :

– Tu vas à l’école ? C’est ennuyeux l’école ! Viens avec moi voir le théâtre de marionnettes. Tu verras comme c’est amusant.

Pinocchio n’hésita pas et suivit son nouvel ami.

– Mais Pinocchio, qu’est-ce que tu fais ? dit le grillon parlant, qui était caché dans la poche de sa veste et avait tout entendu. C’est ton devoir d’aller à l’école ! Et c’est aussi le souhait de ton père !

Mais Pinocchio ignora les conseils de son ami et suivit Asperge au théâtre.

Pinocchio apprécia tellement le spectacle qu’il finit par monter sur scène avec le reste des marionnettes. Les gens applaudirent et rirent avec enthousiasme et Gulter, le propriétaire du théâtre, se rendit tout de suite compte que Pinocchio pouvait lui rapporter beaucoup d’argent.

– Je ne peux pas rester, monsieur – répondit Pinocchio à Gulter.

Mais avant qu’il ait pu finir sa phrase, Gulter l’avait pris par le bras, et enfermé dans une cage.

Durant la nuit, le pauvre pantin se mit à pleurer, à tel point que la Fée Bleue l’entendit et vint à son aide pour le libérer.

De retour chez lui, Pinocchio trouva Gepetto très inquiet.

– Où étais-tu Pinocchio ?
– A l’école Papa… Mais ensuite le professeur m’a demandé d’aller faire une course…

À ce mensonge, le nez de Pinocchio se mit à pousser et à pousser sans que le pauvre ne puisse rien faire. Et plus il mentait, plus son nez s’allongeait comme une branche d’arbre.

– Tu dois dire la vérité ! Lui dit son ami le criquet parlant.

Pinocchio avoua alors la vérité à son père et promit de ne plus mentir ni de manquer à l’école.

La fée envoya des piverts qui picorèrent le nez jusqu’à ce qu’il reprenne sa taille normale.

Le lendemain, il reprit le chemin de l’école avec son ami le grillon. Mais il trouva à nouveau son compère Asperge debout au coin d’une ruelle.

– Qu’est-ce que tu fais ici Asperge ?

– J’attends la calèche qui va au Pays des jouets. C’est un endroit incroyable, c’est plein de friandises et de bonbons et il n’y a pas d’école et personne pour te dire quoi faire. Tu peux même passer toute la journée à jouer si tu le veux ! Pourquoi ne viens-tu pas avec moi?

Pinocchio céda rapidement et une fois de plus désobéit à son père et oublia ses belles promesses. Son ami le criquet tenta de l’avertir, mais Pinocchio ne voulut rien entendre.

– Non, Pinocchio !. Ce n’est pas une bonne idée d’y aller, crois-moi. Souviens-toi de la promesse faite à ton père.

Au Pays des jouets, tout commença pour le mieux. Il y avait des manèges partout, les enfants couraient et riaient, ils pouvaient manger de la barbe à papa et du chocolat… Pinocchio n’aurait pas pu imaginer un meilleur endroit où vivre. Les semaines passèrent, jusqu’au jour où il passa devant un miroir et eut une grosse frayeur.

– Mais comment?!! – dit-il en se touchant la tête – J’ai des oreilles d’âne !

Il courut le dire à l’Asperge et ne le trouva pas. A sa place il y avait un petit âne ! Tous les enfants avaient été transformés en ânes ! Il avait tellement peur qu’il voulut appeler à l’aide mais tout ce qu’il put faire, c’est brailler comme un âne !

Heureusement, son fidèle ami le grillon parlant indiqua à Pinocchio comment sortir de cet endroit.

Pinocchio et le grillon marchèrent pendant des jours pour rentrer chez eux et les oreilles d’âne disparurent finalement. Mais lorsqu’ils arrivèrent à la maison de Gepetto, ils la trouvèrent vide.

– Il n’est pas là! Mon père n’est pas là ! – dit Pinocchio en larmes

Une colombe qui passait par là entendit Pinocchio.

– Excusez-moi, mais est-ce que votre père s’appelle Gepetto ?
– Oui oui. Comment le sais-tu?
– Car je l’ai vu en mer. Il était dans un bateau et une énorme baleine l’a avalé.
– Une baleine? Vite criquet, il faut partir à sa recherche ! Merci colombe.

Pinocchio et le grillon atteignirent la plage et montèrent dans un petit bateau en bois. Ils dérivèrent pendant des jours dans l’immense océan. Un jour, ils crurent voir la terre au loin, mais lorsqu’ils se rapprochèrent, ils se rendirent compte que ce n’était pas la terre qu’ils voyaient mais la baleine qu’ils cherchaient.

Pinocchio laissa la baleine les avaler et ils furent plongés dans l’obscurité la plus totale. Pinocchio appela son père mais personne ne répondit. Dans l’estomac de la baleine, ce n’était que silence. Après un long moment, Pinocchio aperçu une petite lumière au plus profonds de la grotte et il crut entendre une voix familière.

– Pinocchio ? C’est toi, Pinocchio ? – cria la voix
– C’est mon père ! Papa ici, c’est moi. Je suis ici!

Père et fils purent enfin se serrer dans les bras après si longtemps. Ils étaient si heureux qu’ils oublièrent un instant qu’ils devaient trouver un moyen de sortir de là.

– Je sais – dit Pinocchio – nous ferons un feu en brûlant l’un des bateaux et ainsi la baleine éternuera et nous pourrons partir.

Le plan fonctionna, la baleine éternua si fort que Gepetto, Pinocchio et le criquet parlant se s’envolèrent. Ils étaient sur le point d’atteindre la plage lorsque Pinocchio vit à quel point son vieux père n’avait pas la force de continuer.

– Accroche-toi à moi. Je te porterai.

Pinocchio le porta sur son dos mais lui aussi commençait à être de plus en plus fatigué. Quand ils atteignirent le rivage, son corps en bois abandonna et se coucha face contre terre dans l’eau.

– Pinochio ! Non s’il te plaît! Ne pars pas, ne me laisse pas ici ! – cria Gepetto tristement en prenant Pinocchio dans ses bras.

A ce moment la Fée Bleue apparut.

– Geppetto, ne pleurez pas. Pinocchio a montré que même s’il a été désobéissant, il a un bon cœur et vous aime beaucoup. Il mérite donc de devenir un vrai petit garçon.

Alors la fée agita sa baguette et les yeux de Pinocchio s’écarquillèrent à nouveau. Il était devenu un vrai petit garçon.

 

Pinocchio, Gepetto et le cricquet rentrèrent chez eux et vécurent heureux pendant de nombreuses années.

 

Les valeurs du conte

L’histoire de Pinocchio est principalement une histoire de désobéissance et de mensonges par laquelle l’auteur prétend enseigner aux plus petits l’importance de valeurs opposées : l’obéissance et l’honnêteté. L’histoire est pleine de complications tant que Pinocchio n’arrête pas de désobéir et mentir, mais change radicalement lorsqu’il change de comportement et se décide à sauver son père qu’il aime. De cette manière, il montre aux enfants comment en étant bon et honnête, les choses tournent toujours mieux.

De la relation que Pinocchio entretient avec Gepetto, nous pouvons également extraire l’importance de l’amour, capable de donner au pantin la force d’affronter toutes sortes de dangers tels que la baleine ou l’effort de porter son père quand il n’en peut plus. En ce sens on peut aussi parler de sacrifice, puisque Pinocchio finit par donner sa vie pour sauver celle de son père.

Contes avec des valeurs similaires:

Blanche Neige
La petite Sirène
le laitier gourman
Chaperon rouge
Raiponce
La belle et la Bête

FIN

Vous avez repéré une erreur ? N’hésitez pas à nous la signaler en nous écrivant sur cette page

VOUS AVEZ AIMÉ CE CONTE? PARTAGEZ-LE!

     

AJOUTER AUX FAVORIS

Vous avez aimé ce conte? Ajoutez-le à vos favoris et donnez-lui un like en cliquant le coeur:

CATÉGORIES DU CONTE

15 Avr 2022

Tout savoir sur les Contes de Fées

Avec les clés de lecture

 

Lisez notre page expliquant l’utilité des Contes de Fées, au niveau intellectuel, émotionnels et des valeurs morales.

Comprendre ce que représente chaque archétype de personnage, bon ou mauvais. L’importance des objets, de la magie, des animaux, etc.

 Ajoutez votre version, votre audio ou vos images

Ou publiez votre propre conte

 

Envoyez-nous votre conte original, votre version ou complétez un conte avec vos illustrations ou un enregistrement audio.

Abonnez-vous à partir de 0,99€ (Promo)

Offre de lancement: Gratuit pour les professeurs

Écoutez les lectures audios en entier

Ajouter des bruitages et musiques de fonds

Créer des nouveaux contes en un instant avec l’IA créateur de conte

Enregistrer vos histoires via l'enregistreur vocal

Garder vos contes favoris et gérer votre liste

Accédez aux excercices de français en grammaire, compréhension, rédaction et débats

Télécharger les contes en PDF

Traduire les mots en anglais et améliorer votre français

Le conteur du futur

Découvrez le Créateur de Contes pour Enfants

Décuplez votre capacité de création d’histoire avec la fée IA mise au service des contes. Vous donnez les idées et il crée pour vous.

D’AUTRES CONTES QUI POURRAIENT VOUS PLAIRE:

LE DICTACONTE (BETA)

Instructions
1) Cliquez le bouton ci dessus pour lancer l’enregistrement (Acceptez si le navigateur vous demande ou cliquez ou dans la barre de votre naviguateur pour réactiver le micro).
 
2) Réduisez l’enregistreur pour lire le conte en recliquant sur l’icône en bas de l’écran.
 
3) Éditez et sauvegardez en recliquant sur en bas.

C'est à vous de lire. Enregistrez-vous!

you are logged out

Vous devez être abonné(e) et connécté(e) pour pouvoir sauvegarder.
Connectez-vousAbonnez-vous ou tester simplement

Bruitages et musiques : Abonnez-vous à partir de 0,99 €

ABONNEZ-VOUS

Écoutez les lectures audio en entier

Accéder à tous les bruitages et musiques pour un récit encore plus halletant

Gardez vos contes favoris et gérer votre liste

Enregistrez vos lectures dans votre compte et réecoutez-les ou téléchargez-les en mp3

Télecharger les contes en PDF pour consulter sans être connecté

Traduisez les mots en anglais en cliquant dessus pour améliorer votre français

Fiches d’exercices de grammaire et expression pour les professeurs ou pour soi

Déjà abonné(e) ?
Connectez-vous pour activer les options